Ethylotest anti-démarrage

Après un essai dans plusieurs départements, le législateur a consacré l’utilisation de l’éthylotest anti-démarrage. Deux cas de figure sont à envisager.

  1. C’est quoi un éthylotest antidémarrage ?
  2. L’éthylotest antidémarrage, solution pour éviter la suspension provisoire
  3. L’éthylotest antidémarrage pour éviter la suspension judiciaire
  4. Comment le demander ?
  5. Combien ça coûte ?

1 – C’est quoi l’éthylotest antidémarrage

L’éthylotest est un appareil servant à définir si le souffle contient des traces d’alcool (d’éthanol).

Il est utilisé par les forces de l’ordre lors des contrôles pour conduite sous l’empire d’un état alcoolique. L’éthylotest antidémarrage se différencie en ce qu’il est relié à un véhicule à moteur.

Le conducteur, qui souhaite circuler, souffle dans l’éthylotest. S’il n y a pas d’alcool, le véhicule peut démarrer. S’il y a de l’alcool, le véhicule ne démarre pas.

Une fois le véhicule en circulation, le système peut demander au conducteur de souffler de nouveau. Un souffle devra être réalisé, à l’arrêt, dans délai maximum de 20 minutes. Ce système est très intéressant car il permet d’éviter une suspension du permis de conduire dans certains cas. ​

2 – L’éthylotest antidémarrage dans le cadre d’une suspension provisoire

Après avoir été dépisté positif, et avoir soufflé à un taux supérieur à 0,40 mg/l d’air expiré, vous avez eu un avis de rétention, qui dure 72 heures.

Dans ces 72 heures, le Préfet peut :

  • Prendre une suspension provisoire
  • Décider de vous interdire de conduire tout véhicule qui ne serait pas équipé d’un tel appareil
  • Ne rien faire (rare). ​

3 - L’éthylotest antidémarrage dans le cadre d’une suspension judiciaire par le Tribunal

Après avoir été dépisté positif, et avoir soufflé à un taux supérieur à 0,40 mg/l d’air expiré, vous avez :

  • Eu un avis de rétention ;
  • Eu une suspension provisoire ;
  • Eu une convocation devant le Tribunal.

Le Tribunal a la possibilité de :

  • Suspendre votre permis
  • Vous interdire de conduire tout véhicule non équipé d’un éthylotest antidémarrage ​

4 – Comment obtenir un éthylotest antidémarrage

Dans le cadre de la suspension provisoire

  • Des conditions à respecter
    • Ne pas être en récidive
    • Que le taux ne soit pas supérieur à 0,90 mg/l d’air expiré
    • Avoir besoin de son permis de conduire pour des raisons professionnelles
  • Le Préfet peut décider, dès le début de vous proposer un éthylotest anti démarrage
  • Si le Préfet vous a envoyé une suspension provisoire, sans éthylotest, votre avocat alcool au volant peut faire un recours gracieux avec toutes les pièces qu’il vous demandera. Le résultat dépend beaucoup des pièces produites et des Préfets

Exemples de résultats ici

Dans le cadre d’une audience correctionnelle

  • Des conditions à respecter
    • Ne pas être en récidive
    • Que le taux ne soit pas supérieur à 0,90 mg/l d’air expiré
    • Avoir besoin de son permis de conduire pour des raisons professionnelles
  • Il appartient à votre avocat alcool au volant de convaincre le juge de ne pas vous suspendre mais de vous accorder le bénéfice d’un tel éthylotest antidémarrage.
     
  • Attention. Si vous avez eu un éthylotest antidémarrage par le Préfet pendant 6 mois, et que le Tribunal prononce une suspension de 6 mois sans éthylotest, les deux périodes ne se confondent pas. Les 6 mois du tribunal seront à faire.

Pour toute question, appelez votre avocat permis au 03 20 15 99 45 / 06 99 93 19 10

5 – Combien cela coûte–t–il ?

L’achat d’un éthylotest est d’environ 1300 euros. Mais il est possible d’en louer un pour une centaine d’euros.

Pour plus d’informations sur l’alcool au volant :